Mot du directeur

Nous vous présentons le bilan de ma première année à la direction du Département et le rapport annuel des deux dernières années de travail. Nous avons vécu de nombreux changements pendant cette période, dont plusieurs sont en cours et auront une influence marquée sur notre travail d’enseignant, de chercheur, d’expert et de clinicien. C’est avec fierté que je vous présente nos réalisations et nos grands défis des années à venir.

À titre d’enseignant, le Collège Royal cherche à implanter le nouveau programme de formation par compétence. Ceci nécessitera une implication de tous les professeurs au quotidien dans la gestion et l’évaluation de ces compétences décrites par les comités de programme et dont l’atteinte devra être constamment évaluée par le corps professoral. Nos directeurs de programme et leurs comités travaillent activement à la préparation de ces changements drastiques dans nos modes de formation, particulièrement difficile dans nos domaines de techniques et de savoir-faire chirurgical.

À titre de chercheur, nous avons 13 chaires universitaires en support aux activités de recherche du Département. Bien que le support externe à la recherche demeure extrêmement compétitif, plusieurs chercheurs du Département ont obtenu un support budgétaire significatif. Nous comptons maintenant trois nouveaux cliniciens-chercheurs reconnus par le FRQS et totalisons plus de 6 à 8 millions de dollars en support à la recherche de façon annuelle. Nous avons récemment accueilli deux nouveaux chercheurs fondamentalistes en support à certaines activités de recherche. Malgré un accroissement de l’ensemble de responsabilités cliniques et de la charge d’enseignement de nos professeurs, nous constatons une augmentation de notre contribution scientifique avec 600 publications dans des revues scientifiques au cours des deux dernières années.

À titre de clinicien, la responsabilité clinique s’accroît dans un environnement de changements structuraux parfois déstabilisants. Il faut souligner la création des CIUSSS de l’Est et celui du Nord de Montréal, le déménagement dans le nouveau pavillon au CHU Sainte-Justine et le regroupement prochain au CHUM Saint-Luc. Autant de modifications profondes au fonctionnement de nos institutions dans lesquelles nous effectuons nos tâches de professeurs et d’enseignants.

Nous comptons maintenant 394 professeurs au Département de chirurgie de la Faculté de médecine de l’Université de Montréal. Au cours des deux dernières années nous avons accueilli 36 nouveaux professeurs et recrutés 18 jeunes chirurgiens-professeurs suite à une formation complémentaire à l’extérieure de nos institutions. Nous avons aussi reconnu avec succès la promotion de 11 de nos professeurs au titre de professeur agrégé et de cinq au titre de professeur titulaire. Quatre professeurs ont aussi reçu une nomination à titre de PTG. Nos professeurs s’affairent à la formation de plus de 150 résidents et de 50 moniteurs de recherche et de clinique (fellows) annuellement dans nos 10 programmes de formation chirurgicale spécialisée.

Il faut aussi souligner l’excellent taux de succès des résidents de nos programmes de formation aux examens finaux, et ce, en plus d’une solide formation chirurgicale technique et clinique. Sans aucun doute, nos étudiants sont soumis à une exposition clinique unique en termes de variétés, de nombre et de qualité. Ils sont donc de meilleurs chirurgiens.

Notons finalement que le généreux support de nos professeurs pour nos activités académiques nous permet d’accroître nos rencontres départementales, aux journées scientifiques et pédagogiques, sont venus s’ajouter un dîner de la rentrée avec mise à l’honneur de nos jeunes chercheurs et professeurs et une rencontre de fin d’année où nous avons honoré l’ensemble de nos moniteurs cliniques finissants.

Nous sommes extrêmement reconnaissants envers tous nos professeurs qui, au quotidien, partagent la lourde tâche de l’enseignement clinique à tous nos étudiants prégradués, aux résidents et aux moniteurs cliniques dans nos centres hospitaliers sans compter tous les étudiants dans nos laboratoires de recherche. Nos différents directeurs de programme et de comité font un travail extraordinaire à maintenir et promouvoir les activités du Département.

Améliorer notre enseignement au quotidien et accroître notre productivité en recherche et développement sont des objectifs à maintenir au fil des années pour notre Département, pour chacun de nos programmes et pour chacune de nos spécialités. Un accroissement de la tâche d’enseignement et une diminution du nombre des résidents en spécialités chirurgicales sont malheureusement prévus pour les prochaines années. Il faudra innover, mieux structurer notre travail et optimiser nos priorités.

Un grand merci à tous pour le travail accompli et relevons ces défis ensemble !