La carrière de professeur

Pourquoi devenir professeur(e) au Département


Le développement des savoirs et leur transmission vous intéressent ?

Vous voulez mettre votre curiosité et vos compétences en recherche en action ou les développer dans les champs de la chirurgie et dans les activités qui composent cette discipline ? Vous aimeriez partager votre expérience ? Vous avez le goût de transmettre votre passion pour votre profession ?

Pour participer à la vie départementale, il faut obtenir une nomination universitaire en plus de celle que vous détenez dans votre établissement. Cette nomination fait de vous un(e) professeur(e) de la Faculté de médecine de l’Université de Montréal et vous confère certains privilèges et obligations qui croissent tous deux avec les promotions que vous pourrez obtenir.


C’est important pour vous

Cette nomination vous permettra d’obtenir toute l’information nécessaire à vos activités académiques : inscription sur les listes pertinentes d’envoi postal  ou électronique, invitations diverses, nouvelles du Département, accès aux services de l’Université (bibliothèques, CEPSUM, etc.).


C’est important pour le Département

Le dynamisme d’un département repose essentiellement sur l’implication des membres de son corps professoral. Le Département de chirurgie est fier de compter sur des professeur(e)s clinicien(ne)s et chercheur(e)s dévoué(e)s qui transmettent leur passion tant aux étudiant(e)s qui en sont à leur premier contact avec la médecine qu’aux résident(e)s qui orientent leur carrière vers la chirurgie. La reconnaissance et la valorisation de cette discipline à la Faculté et à l’Université tiennent aussi au nombre et au rang des professeur(e)s du Département.


Les cheminements de carrière

La Faculté de médecine de l’Université de Montréal donne accès à deux principaux cheminements de carrière :

  • Professeur(e) de clinique
  • Professeur(e) mis en poste

La voie des professeur(e)s dit « de clinique » est la plus couramment empruntée à la Faculté de médecine. C’est celle des médecins qui consacrent la majorité de leur temps à la pratique clinique, mais qui, dans ce contexte, enseignent aussi aux étudiant(e)s en stage. Cette voie reconnaît la compétence académique du ou de la professeur(e) avec les critères que ceux utilisés pour les professeur(e)s « en poste » et apporte ainsi une crédibilité aussi prestigieuse. Elle n’apporte pas en elle-même une rémunération, mais celle-ci est attribuée au fil des mandats ou des activités académiques réalisés par le ou la professeur(e).

La voie des professeur(e)s dit « mis en poste » est la voie traditionnelle du ou de la professeur(e) universitaire qui consacre la plus grande partie de son temps et de sa carrière aux activités académiques. Dans cette voie, les médecins maintiennent généralement une activité clinique. Elle comporte une rémunération selon la convention collective de l’Association des médecins cliniciens enseignants de Montréal, et la permanence de ce poste.

À la Faculté de médecine, cette voie ne concerne qu’un très petit nombre d’enseignant(e)s.